Animation inter quartiers, inter clubs

par lrj17 dans compétition, Formation, quartier | Pas de commentaire

« nos mômes ne jouent pas les starlettes,
  ne sont pas les vedettes
  des journaux

  ils méritent pourtant not’r respect
  Eux, ils vivent dans nos quartiers
  Populos »
Inspiré par la chanson de Jean Ferrat  (ma môme)

Cette fois encore ils ne feront pas la couverture des magazines. Sud-Ouest invité sur l’événement n’a pas voulu consacrer une attention particulière à l’animation réservée aux jeunes judokas. Des quartiers de Mireuil, Port Neuf, La Pallice, Villeneuve Les Salines, Petit Marseille, Tasdon, les Minimes, Aytré ils avaient rendez vous avec leurs copains du centre ville, mais aussi de Puilboreau et de l’île de Ré

Premier apprentissage, première animation de la saison

Les nouveaux judokas découvrent l’adversité dans la compétition.
Les caractères naturels s’affirment dès le premier randori, l’œil avisé de l’entraîneur observe… Le coach saura ensuite, au cours de la saison, tempérer les ardeurs, encourager les plus réservés et surtout rappeler la vertu primordiale du code moral du judo : le respect ! Le respect de la personne pour ce qu’elle est (pas ce que l’on veut en faire !) Au judo on apprend très vite à l’enfant à respecter son partenaire d’entraînement et aussi de compétition.

Loin du « bordel », le succès de la manifestation masque l’organisation rigoureuse de l’animation

Animation judo pour les enfants des quartiers de La Rochelle et des clubs de l'agglomération rochelaise : Aytré, Puilboreau, l'île de Ré

Première animation de l’année, les enfants répondent présents, les parents attentifs suivent avec une légère appréhension le déroulement de l’épreuve.

Ils étaient plus de 120 jeunes judokas l’année précédente, cette année les participants dépassent le nombre de 150. Quel branle-bas ! dans le dojo, mais aussi au centre Ville. Les parents, les accompagnateurs, mamies, papys savent agrémenter l’après-midi, judo bien sûr avec le petit compétiteur mais aussi sortie magasins ou ballade en ville.

Olivier, le directeur technique, gère de « main de maître » la situation. Après l’échauffement, les judokas répartis en poules de 4 combattants sont pris en charge par les ceintures noires et marrons, les élèves qu’Olivier a su motiver pour l’occasion. Toujours disponibles pour rendre service, c’est aussi cela le judo !

Sur les tatamis, les  combats s’enchaînent. Premier, deuxième ou troisième le diplôme vient récompenser ensuite les enfants autant que le verre de jus de fruit ou la tranche de brioche servis sur un petit bout de table dans un coin de la salle.

Analyse technique

L’animation inter clubs est idéalement placée dans le calendrier. Elle clôture un premier cycle de judo initié début septembre en permettant à chacun d’apprécier les fruits de l’entraînement. Elle ouvre aussi des perspectives sur la saison officielle qui va voir s’enchaîner animations départementales, challenge et tournois…

Une animation suivie immédiatement par le stage technique que le club propose aux enfants la semaine prochaine. Cette année une innovation intéressante, le dédoublement du stage par catégories d’âges autrement dit par niveau technique.

la découverte de la compétition pour les nouveaux, l'occasion de tester ses techniques en situation pour les plus grands, la première animation de l'année est toujours très appréciée des petits judokas.

Les plus jeunes, ici Aymé et Ibrahim sont fiers de montrer leur premier diplôme de judo. Arthur et Lucas se connaissent bien ils s’entraînaient ensemble à Puilboreau l’année dernière. Pendant le combat pas de cadeau ! mais après les copains se retrouvent… belle mentalité les gars !

Olivier Floiras tire à chaud  le bilan de la journée.

La satisfaction d’une entreprise réussie l’emporte. Les performances des judokas les plus aguerris ne le surprennent pas. Il connait la valeur des jeunes de l’île de Ré, de Puilboreau et de La Rochelle… 

Pour les nouveaux judokas l’expérience est enrichissante,

 « quitter sa salle d’entraînement, découvrir d’autres visages  est déjà en soi une situation un peu stressante qu’il faut savoir appréhender« .
Le sourire des parents réconforte également le coach, et puis, et puis il y a  l’aide précieuse des jeunes assistants qui constitue un autre sujet de satisfaction.
L’organisation technique efficiente de la journée leur revient, « ils savent gérer parfaitement les tableaux, enchaîner les poules de combattants… un paramètre important dans l’obtention de la ceinture noire ! » assure-t-il.

 

« c’est quand la prochaine animation ? » demande Youcef  à Villeneuve Les Salines.

« Alors Olivier, c’est toi maintenant qui as la pression ! »

 

Une petite vidéo de l’animation

Étiquettes : , , ,

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Mots-Clés

Suivez-nous