Le Judo sur La Rochelle – l’aventure se poursuit !

judo en loisir ou en compétition sur La Rochelle vous trouverez le niveau adapté à votre souhait

Il n’entre pas dans l’objectif de cette page de résumer 70 ans d’existence du Judo sur La Rochelle, l’excellent blog de monsieur Oudine la raconte très bien dans le détail. En épinglant les principales dates de cette histoire il s’agit plutôt de dégager les traits qui ont forgé l’identité du nouveau club         La Rochelle Judo 17.

faire un saut d’environ 70 ans en arrière nous ramène précisément au 4 juillet 1948 et à la création du du Jiu-Jitsu Club qui l’année suivante allait s’appeler le Judo Club de La Rochelle. Le pionnier de cette aventure André Debard allait avec persévérance développer la pratique du judo sur La Rochelle d’abord, puis ensuite l’étendre à l’ensemble du département.

« l’élévation d’une simple technique à un principe de vie  » – décennies  1950 et 1960

Jean Beaujean émérite judoka et dirigeant de la fédération rapporte : « Le Judo, c’est découvrir ce que l’on a de meilleur en soi, ou dans l’autre ». Et après un moment de silence, il a ajouté, « le judo a été pour les anciens DEBARD , ERICKSEN, LEVANNIER, BELAUD, et beaucoup d’autres, le moyen de cette recherche. Et c’est dans cet esprit d’investigation, d’entraide et de souplesse, que le judo prenait toute sa signification. Certes le résultat comptait, mais ce qui comptait beaucoup plus c’ était la manière de l’obtenir, l’habileté à utiliser la force de l’autre….

« De nombreuses ceintures noires furent formées à l’image du Judo d’André Debard ; un judo de souplesse dans lequel on appréciait beaucoup plus l’habileté, l’action subtile, la prise de risque au détriment de la force physique et brutale… La victoire comptait peu, seul importait l’esprit dans lequel on pratiquait. » (Blog de monsieur Oudine) Parmi les nombreux élèves de Debard, 2 professeurs créeront par la suite dans les années 70 à La Rochelle leur club de Judo Jean-Michel Oudine l’École Rochelaise de Judo (ERJ) et Jean-Claude Bourdon le Samouraï.

de l’Art Martial au sport olympique – décennies 1970 et 1980

Victime d’une crise de croissance trop rapide (le judo sur La Rochelle et son agglomération avoisinait alors les 1 000 licenciés !) et de l’évolution du judo vers l’olympisme accompagnée de sa recherche effrénée de résultats, l’institution rochelaise de judo franchissait avec difficultés le cap de la vingtaine : scissions, création de sections, fusions…

En 1973 la situation se stabilisait dans la rivalité et le Respect autour de 3 clubs, chacun cultivant une signature particulière.

Le Judo Sport  Rochelais (JSR) installé dans un dojo neuf, sous la férule d’un cadre technique professionnel Roger Cadière se lançait dans la formation et la compétition. Les résultats ne se faisaient pas attendre, dans le sillage de Patrick Boirie champion de France en 1989 d’autres jeunes gagnaient leurs galons d’internationaux. Le club développait alors le judo sur la grande agglomération rochelaise, Marsilly, l’Houmeau, l’île de Ré, Périgny, Saint Rogatien autant de sections qui ont vu le jour grâce au dynamisme du JSR ! Des résultats sportifs probants certes mais pas que, une équipe de judokas dirigeant.e.s et bénévoles faisait vivre chaleureusement l’association.

Dans les années 80 le Samouraï de Jean-Claude Bourdon trouvait enfin place aux Minimes. Patrick et Eric Bourdon se distinguaient par leurs résultats en juniors dans le ghota national. Le Samouraï     possèdait aussi une identité forte ; un accueil convivial, familial associé à un apprentissage rigoureux du judo dans le respect du partenaire et de l’exigence vis à vis de soi…

JM Oudine perpétuait à l’École Rochelaise de Judo l’enseignement du judo dans l’esprit du maître.

Le Judo sur La Rochelle – décennies 1990 et 2000       L’esprit d’équipe et les filles de La Rochelle

Le Judo sur La Rochelle retrouve le chemin de l’harmonie…

Avec le temps les équipes dirigeantes se renouvellent, les nouveaux judokas apprennent à s’apprécier. Avec passion et charisme Daniel Thomas convainc dirigeant.e.s et encadrements techniques des 3 clubs à se lancer dans un projet commun, celui de regrouper à partir de minime 2ème année les meilleur.e.s judokas sous une bannière commune La Rochelle Judo, l’objectif étant de constituer des équipes compétitives au niveau de la région et, les résultats le prouveront par la suite La Rochelle Judo sera présente aussi au plus haut niveau national avec son équipe féminine composée uniquement  de jeunes rochelaises !

Le dynamisme de la nouvelle équipe conduisait celle-ci à organiser un tournoi de portée nationale. Pendant une vingtaine d’années toutes les structures de formation de France déplaçaient leurs juniors féminines sur le tournoi labellisé de La Rochelle. Elles sont nombreuses les jeunes filles qui se sont distinguées sur les tatamis rochelais avant de poursuivre une carrière nationale voire internationale !

Elles, et ils ont porté fièrement les couleurs de La Rochelle Judo, médaillé.e.s internationaux elles et ils témoignent de leur attachement à leur club de cœur pour que le judo sur La Rochelle continue sa palpitante aventure.

Témoignages

« Entraide et prospérité mutuelle » – Bienveillance – décennie 2010

Le judo a beaucoup changé depuis 50 ans, le Judo sur La Rochelle évolue également…Le nouveau directeur technique Olivier Floiras, un ancien élève de l’école rochelaise, apporte un souffle nouveau. Sur le tatami règne toujours la même autorité bienveillante pour les enfants. L’approche de la technique pour les compétiteurs chevronnés est sensiblement différente. La médiatisation du judo a amené les spécialistes à rationaliser de plus en plus les entraînements. À « l’habilité à utiliser la force de l’autre » a été rajoutée dans les années 70 la précision mécanique voire horlogère du geste juste ; le judo moderne insiste sur les déplacements et qui dit mouvement sous entend rythme. Le rythme endiablé des Uchi komi pour faire monter la fréquence cardiaque et le rythme maîtrisé qui allie relâchement et explosivité. Une chorégraphie, un flash mob dans le dojo de La Rochelle Judo 17 !

Des attitudes, des techniques qui évoluent… Heureusement  les valeurs propres de cet art martial séculaire demeurent, avec en premier lieu le Respect que l’on doit à son adversaire. À La Rochelle Judo 17  des jeunes professeurs aux professeurs plus expérimentés, ils s’accordent tous à modérer les marques de triomphalisme à la sortie d’un combat.

Judo sport, culture occidentale et temps modernes ont rendu peu à peu désuète la maxime de Jigoro Kano     « Jita yuwa kyoei »          «  Entraide et prospérité mutuelle »

Dans les années 50 elle trouvait comme référentiel le tatami. On ne peut progresser qu’en acceptant l’adversité du partenaire, Patrick Roux développe longuement cet argumentaire dans un article que l’on trouve aisément sur Internet…
Aujourd’hui à La Rochelle elle est toujours enseignée et présente sur les tatamis. Le club s’attache aussi à la mettre en œuvre au niveau des dojos des différents quartiers de la ville mais  également et surtout avec certains clubs de l’agglomération rochelaise :  Puilboreau Atlantique Judo, le judo Rétais, le Judo Club Aytré.

La Rochelle Judo 17 cultive son Identité en étant présente dans les quartiers les plus populaires de la ville. Faciliter l’accès de tous au Judo correspond à une profession de foi qu’auraient approuvée sans nul doute les anciens maîtres !

Guy Le Roux

Judo sur La Rochelle, le directeur technique livre ses impressions

Élève du Judo Sport Rochelais Olivier Floiras a poursuivi le Judo en section au niveau.

Olivier Floiras

« Pendant des dizaines d’années la ville de La Rochelle a compté trois clubs de judo qui ont eux même  accompagné la création et le développement de clubs dans de nombreuses communes voisines.
En septembre 2015 le judo Rochelais à pris un nouveau virage, nécessaire à son évolution et son développement.
Un seul et unique club rassemble désormais toutes les forces Rochelaises en présence. Le projet La Rochelle Judo 17 est né du désir des acteurs du judo Rochelais de continuer de proposer à la population Rochelaise la pratique du judo et du jujitsu sur différents sites d’enseignement et d’entraînement mais également du souhait de profiter de cette fusion pour développer l’identité du club.
Un travail de fond sur la formation des jeunes dans les écoles de judo a été mené pendant ces dernières saisons, la section de Mireuil par exemple a vu son effectif tripler en 6 ans… Les plannings des 4 dojos ont été optimisés…
Se pose maintenant la question de travailler sur le développement de la section compétition car de bonnes choses sont à envisager à nouveau de ce côté là également.
Il reste encore des réglages à effectuer et un cap à passer mais je suis heureux de constater chaque jour à l’entraînement et régulièrement en compétitions, de par les bons résultats de nos jeunes, que nous sommes sur le bon chemin.  »

L’aventure du Judo sur La Rochelle se poursuit, une aventure belle et captivante pour les judokas de La Rochelle Judo 17.

 

Mots-Clés

Suivez-nous